L'art du souffle par la voie du pinceau

Écrire n’a ni objet ni sujet. Écrire est le mouvement de vie même, sans trace et sans couleur

 

La calligraphie est la signature d’une origine. Son mouvement est l’envers de nos pensées, des nos émotions: elle est l’avant-mot de nos actes poétiques

 

À ce titre il est crucial de connaître sa marque.

 

Embrasser l’univers est l’endroit -et l’envers - d’un acte dont la signature est l’oubli

 

 

calligraphie, taichi, yoga, méditation 

Tout cela

Passage méthodique mais étroit vers le poème: la chose faite, par excellence (Littré).

 

l’art du souffle fait signe

 

La calligraphie nous touche au delà de l’exotisme auquel elle fait appel en nous. Il faut lire pour assoir le sentiment de profondeur qui suit le dépaysement, se nourrir de culture pour comprendre à quel point l’écriture chinoise et l’art du pinceau associé, sont une union entre forme et fond sans égal dans notre société actuelle. François Cheng, Catherine Despeux, Cyrille Javary, Kyril Ryjik, Jean Marc Eyssalet, et bien sûr Fabienne Verdier ou Chen Dehong pour la calligraphie elle-même en France… Tous nous guident avec leurs moyens à travers ce labyrinthe interminable qu’est la connaissance et l’approche Chinoise.

 

Ce qui coule au travers du pinceau est un acier subtil qui résonne aux origines. Que le résultat soit esthétique ou pas, le Qi -souffle énergie- fait trace, fait oeuvre de la plus unique des signatures: celle qui relie les êtres humains au delà du silence.